AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Planners
Horaires des events d'Aïon
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Black Desert Online
Lun 14 Mar - 18:44 par Iidia

» Topic à image
Mar 8 Mar - 11:35 par Gaeliath

» The Secret World "ScreenShot"
Mar 3 Nov - 19:24 par Eluny

» Des Images ...
Mar 22 Sep - 17:05 par Eluny

» Guilde sur ArcheAge, une soirée en vocal pour en parler
Mar 9 Sep - 20:47 par Phoenix

» Archeage : date de sortie !!!
Sam 30 Aoû - 11:32 par Gaeliath

» Archeage : Liste des effest et fonctionnement des combos.
Sam 23 Aoû - 16:54 par Eluny

» ArcheAge, ''Screenshots ''
Sam 16 Aoû - 23:38 par Eluny

» ArcheAge Video trouvé sur youtube
Lun 11 Aoû - 11:49 par Gaeliath


Partagez | 
 

 The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaeliath
Taulier
avatar

Messages : 418
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 47
Localisation : Bordeaux, dans la cave à vins

MessageSujet: The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?   Dim 21 Juil - 10:58

Voilà j'ai terminé The Last of Us il y a plus de deux semaines, et j'y pense encore. Très peu de jeux vidéos laissent une empreinte durable dans les mémoires, en dehors d'un vague "c'était cool" lorsqu'on a affaire à un bon jeu.
Très peu de jeux vidéos nous font réfléchir aux implications morales des personnages, au sens de l'histoire, à la complexité des rapports entre les protagonistes. Très peu de jeux vidéos ont une pâte, une âme, une personnalité et un sens du détail qui va au delà du simple budget de superproduction.

Si vous vous intéressez un peu à l'actualité des jeux vidéos, vous avez sans doute lu un peu partout que "The Last of Us" est un grand jeu, que les critiques sont quasi unanimes pour l'encenser, que beaucoup parlent de "chef d'oeuvre", ou même, pour les plus enthousiastes, du "Citizen Kane du jeu vidéo".

Le problème quand un jeu, un livre ou un film est porté aux nues par tous les médias et le public, c'est que lorsqu'on arrive derrière on est souvent déçu. Ben oui, déjà on se sent "forcé" de l'adorer par avance, vu que tout le monde vous dit que c'est un chef d'oeuvre, et puis du coup on se fait facilement des montagnes du truc en s'attendant à être estomaqué toutes les cinq minutes, et à l'arrivé c'est juste un truc sympa au mieux (syndrome "Bienvenue chez les ch'tis"). Et puis il faut dire aussi qu'on n'aime pas qu'on nous impose un bon gout universel qui dicte ce qu'on doit aduler sous peine d'être un ringard ou un inculte.

Donc, j'aurai pu très bien être déçu de The Last of Us. Et d'ailleurs, on peut ne pas aimer ce jeu ou juste le trouver "cool" mais pas transcendant, sans être un abruti insensible ou un rebelle de salon, à condition qu'il s'agisse d'un ressenti honnête et pas juste une réaction défensive face à l'unanimité qu'il suscite.
Parce que parfois, quand un truc fait largement l'unanimité, parfois c'est simplement parce qu'il est très réussi. Et pour The Last of Us, le constat est simple : sa réalisation, son gameplay, mais surtout son écriture le place très au dessus du lot de toute la production actuelle.



Pourquoi the Last of US est un chef d'oeuvre ?

Aversissement : Il y a quelques spoilers mineurs dans ce qui suit (rien sur la fin, je vous rassure).

The Last of Us est très inspiré du film de Cuaron Les Fils de l'Homme, un très bon film que je vous recommande, très sombre et dépressif et terriblement bien filmé (certaines scènes tourné en un seul plan, comme la scène à bord de la voiture et la longue fuite en pleine guerre urbaine de la fin, sont à mon avis cultes), qui dépeint notre monde en 2027 après qu'un mystérieux virus ai rendu toutes les femmes stériles depuis 20 ans. Sans enfants et sans avenir, le monde s'est plongé dans le chaos et la guerre civile... Jusqu’à ce qu'une unique jeune femme tombe enceinte attirant toutes les convoitises.

Le jeu vidéo de Naughty Dogs (les Uncharted c'est eux), surfe sur la vague des jeux de zombies, dans un futur proche post apocalyptique ou subsistent des poches de survivants. ici, comme dans 28 jours plus tard, ce ne sont pas des "zombies" mais des infectés, parasités par un champignon vorace qui se développe dans le cerveau et le système nerveux. Ce ne sont pas des morts vivants mais des gens rendus fous et mutés par ce parasite dont il n'existe aucun remède. Au premier stade ils sont fous furieux, très rapide et ne connaissent pas la peur, mais ne sont pas particulièrement résistants. Au 2eme stade, le champignon continuant de pousser forme progressivement une enveloppe sur eux, ce qui les rend beaucoup plus lents mais nettement plus résistant, et très redoutable au corps à corps (ils vous tuent en un seul coup). Bien entendu, les infectés ne sont qu'une menace parmi d'autres, les hommes étant des loups entre eux une fois le verni fragile de la civilisation ayant disparu.

Outre le gameplay tendu et brutal, ou chaque balle compte, les ressources sont rares y compris les soins, et ou il est toujours préférable de s'infiltrer discrètement que foncer tête baissé, ce sont les relations entre les personnages qui portent vraiment The Last of Us au dessus de tous les autres prétendants.
L'animation est vraiment parfaite, bluffante même, avec une vie dans les expressions subtiles des personnages et leur regard terriblement habité (fait rare dans les jeux vidéos peuplés généralement de poupées aux yeux morts). A tel point que les silences, les regards et les non dits ont autant d'importances que les dialogues ciselés, réalistes et formidablement bien joués par des acteurs professionnels qui placent la barre à hauteur des meilleurs doublages de films.
Le jeu commence avec un prologue vraiment scotchant, une baffe sèche qu'on prend rarement dans un jeu, qui nous stresse et nous fait paniquer sans verser pour autant dans le gore stupide ou les boss de 9m de haut, simplement en nous impliquant : on commence en jouant une petite fille, isolée, sans aucune arme, la nuit -> flippe instantanée.
Passé cet éprouvant prologue, le jeu se plombe légèrement par un premier tier un peu en retrait : les enjeux et les personnages principaux sont mis en place, le gameplay est illustré par des phases d'apprentissage, malgré une réalisation et une ambiance sans équivalent, c'est un peu monotone. Ceci étant, progressivement, l'histoire avance, les relations se nouent, les personnages gagnent en épaisseur et en même temps une angoisse sourde nous étreint proportionnellement à notre attachement grandissant envers Joel et Ellie : le monde est si sombre et désespéré, le ton si adulte, que tout cela ne peut pas bien se terminer ...

Le jeu est long pour son genre, en jouant en mode difficile (je vous le recommande pour une expérience de survie intense, mais il faudra s'obstiner un peu) il faudra plus de vingt heures pour terminer l'histoire (et bien plus pour s'en remettre, si comme moi vous êtes sensibles à la narration).

Je passe sur ses quelques défauts (donc des bugs qui peuvent vous forcer a recharger la partie, ça m'est arrivé deux fois) pour retenir l'expérience inoubliable que procure ce titre majeur et adulte : des personnages crédibles et attachants, des décors, surtout dans la 2eme partie, d'une rare beauté et très détaillés, des propos matures et un scénario qui va jusqu'au bout de sa logique pour un final assez gonflé (et surprenant, personnellement j'avais imaginé plusieurs hypothèses pour la fin, et j'ai été surpris).

Bref, la conclusion de ma longue lettre d'amour : The Last of Us est bien un chef d'oeuvre du jeu vidéo, que je place à titre très personnel sur le même piédestal que quelques autres titres tels que Another World, Planescape Torment, Half-Life ou System Shock 2. Des titres qui, des années plus tard, restent dans vos mémoire pour l'expérience unique qu'ils vous ont apportés. Et tant pis si (presque) tout le monde est d'accord sur ce jeu, pour une fois que la qualité est plus importante que le marqueting.

_________________

Gaeliath Ravenska - Archer Mi'Qote "Flèche vive, Trait d'esprit"

Gaeliath Ravenska - Voleur Norn Le Corbeau Blanc "Ma légende s'inscrira haut dans le ciel, et quand vous la contemplerez je vous ferrai les poches"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix
Nyuh-eur pro
avatar

Messages : 574
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 30
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?   Dim 21 Juil - 16:49

Un mot : FANBOY !!

Disclaimer : ceci était un simple taunt gratuit, mais non-dénué d'humour Wink

Sinon, jeu à tester ouaip, quand j'aurai quatre sous de côté.

_________________

- Keep Rising -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefacultychronicles.over-blog.com/
Gaeliath
Taulier
avatar

Messages : 418
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 47
Localisation : Bordeaux, dans la cave à vins

MessageSujet: Re: The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?   Lun 22 Juil - 11:32

Un lien étonnant sur le cordyceps, le champignon parasite à l'origine de l'infection, qui existe vraiment. C'est un peu flippant comme truc, surtout la vidéo qui illustre ce court article. Beurk.

Gae, fanboy des (très) bons jeux.

_________________

Gaeliath Ravenska - Archer Mi'Qote "Flèche vive, Trait d'esprit"

Gaeliath Ravenska - Voleur Norn Le Corbeau Blanc "Ma légende s'inscrira haut dans le ciel, et quand vous la contemplerez je vous ferrai les poches"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iidia
Maître des écureuils
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 33
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?   Lun 22 Juil - 18:36

J'ai pas encore fini, je prends le temps de le savourer.
Mais faut avouer que ce jeu est quand même l'un des meilleurs auquel j'ai pu jouer. Bonne ambiance, un scénario bien ficelé et amener, des graphismes et des décors soignés, un gameplay travaillé, bref la totale.
Malgré quelques bugs par ci par là, Naughty Dog à placé la barre haut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakeyras
Grumpy
avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 34
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?   Jeu 25 Juil - 7:24

C'est un des jeux qui me fait regretter de ne pas avoir la PS3.

Et intéressant l'article que tu as linké Gae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Last of Us : le chef d'oeuvre de Naughty Dogs ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Diorama magnifique
» O-Live vous prépare un chef-d'oeuvre ! Ou un gros flop !
» Metal Gear Solid 3
» Un retour programmé ou pas
» Votre chef d'oeuvre en basic...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre de l'Aube :: Espace Discussion :: Discussions libres-
Sauter vers: